supautonome-lsh

supautonome-lsh

Les IDEX

[En construction]

IDEX =  Initiative(s) d'Excellence

*

*

1) INVESTISSEMENTS D'AVENIR : PRÉSENTATION DES ACTIONS

Définition et finalité des IDEX

 [Source:MESR]

*

*

http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid51351/initiatives-d-excellence.html

 

Bandeau campus d'excellence

 Une ambition : doter la France de 5 à 10 initiatives d’excellence capables de rivaliser avec les meilleures universités du monde.

  
 
  • Les initiatives d’excellence réuniront, selon une logique de territoire, des établissements d’enseignement supérieur et de recherche déjà reconnus pour leur excellence scientifique et pédagogique.
  • Elles visent un niveau d’intégration élevé capable d’assurer leur visibilité et leur attractivité à l’échelle internationale.
  • Les initiatives d’excellence se structureront autour de projets scientifiques particulièrement ambitieux, en partenariat étroit avec leur environnement économique.

Quel rôle doivent jouer les initiatives d’excellence ?

Les initiatives d’excellence doivent assurer le rayonnement scientifique de la France à l’étranger et attirer les meilleurs enseignants, les meilleurs chercheurs et les meilleurs étudiants.
*
  • Elles doivent contribuer à élever significativement le potentiel de croissance français, en accélérant l’innovation et le transfert technologique vers les entreprises.
  • Elles joueront un rôle moteur dans la transformation et la modernisation de notre paysage éducatif et scientifique, en ouvrant la voie notamment à des partenariats toujours plus étroits entre les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche.
  • *

Quelles sont les spécificités des initiatives d’excellence par rapport aux autres actions ?

  • Un rayonnement international.
  • Un fort niveau de coopération et d’intégration entre écoles et universités, d’une part, avec les organismes de recherche concernés, d’autre part.
  • Une forte cohérence territoriale : les initiatives ont vocation à se constituer sur une logique géographique forte et pertinente et à contribuer directement à l’intégration économique de leur environnement.

Quelles sont les modalités de financement prévues ?

*
Pour aller plus loin,  consulter les articles suivants:
*
Université de Lille : pour le porteur du projet IDEX, le jury a cumulé les contradictions  

Anne Fraïsse : « L'Idex ? Ce n'est pas de cette façon que les universités doivent être financées » 25/01/16, confie la présidente de Paul-Valéry

UNIVERSITES L'universitaire répond à Philippe Augé, président de l'université de Montpellier, qui l'accuse dans l'échec de l'obtention du label...

*
L'Université Grenoble Alpes compte sur le label "Idex" pour accélérer son rayonnement international 24/01/16

 

1. Petit rappel.

*

Les « initiatives d’excellence » remontent au quinquennat de Nicolas Sarkozy et au début des années 2010, avec l’ambition affichée de doter la France de 5 à 10 initiatives d’excellence capables de rivaliser avec les meilleures universités du monde. [1]Les IDEX relèvent d’un programme nommé  investissements d’avenir dont le but est de créer en France des ensembles d’enseignement supérieur pluridisciplinaires et des unités de recherche de rang mondial, de même que la création de COMUE, un peu ultérieure, visera à doter la France d’’une visibilité internationale au niveau des structures universitaires. Les projets sont examinés par un jury international.

Les candidats aux IDEX sont avant tout des regroupements d’universités (PRES puis COMUE). [2] Les sommes en jeu sont importantes, elles sont portées par les programmes d’investissements d’avenir (loi rectificative des finances du 9 mars 2010). Le premier appel à projet (2011) devait  rapporter aux huit projets lauréats la somme totale de 7,7milliards d’euros. Il s’agit d’un capital ; les lauréats financeront leurs projets avec les intérêts produits par ce dernier.[3]

Dix-sept projets sont déposés en janvier 2011et trois d’entre eux sont habilités en juillet de la même année : Bordeaux 1, Strasbourg et Paris Sciences Lettres3.

Cinq autres initiatives sont retenues en février 2012: Sorbonne universités, Sorbonne Paris Cité, Saclay, Aix-Marseille et Toulouse.

Les projets d’HESAM et de Lyon ne sont pas retenus dans l’immédiat mais reçoivent un accompagnement, mis en place par ministre de l’Enseignement supérieur et le Commissaire général à l'investissement (CGI)

Sur le plan financier, les 7,7 milliards annoncés se réduisent en fait à 6,35 milliards, la différence représentant une ponction effectuée pour financer les LABEX et les IDEFI.

*

*

2. Les IDEX sous les présidences Sarkozy et Hollande.

 

Annoncé en 2009 par Nicolas Sarkozy, alors président de la République, le programme d'investissements d'avenir vise à apporter des financements conséquents à des projets d'envergure, avec un capital de 35 milliards d'euros pour 2010. Six secteurs sont concernés, parmi lesquels l'enseignement supérieur et la recherche.

Labex, Equipex, Satt, IHU... Différents appels à projets concernent les universités. Le principal : les Initiatives d'excellence – ou Idex – consistent à réunir "selon une logique de territoire, des établissements d'enseignement supérieur et de recherche déjà reconnus pour leur excellence scientifique et pédagogique" selon le gouvernement, pour faire émerger une dizaine d'universités de rayonnement mondial.

*Deux vagues de sélection se déroulent entre 2010 et 2012, avec un jury international qui auditionne à chaque fois les candidats. Trois projets sont sélectionnés au premier tour en juillet 2011 : Strasbourg (750 millions), Paris Sciences et Lettres (750 millions) et Bordeaux (700 millions).

Quant à la vague 2, annoncée début 2012, elle aboutit à cinq vainqueurs : Aix-Marseille (750 millions), Toulouse (750 millions), Sorbonne-Paris-Cité (800 millions), Sorbonne Universités (900 millions), Paris-Saclay (950 millions). Les sommes "obtenues" correspondent au capital sur lequel les universités reçoivent des intérêts.

*

En 2012, l’élection de François Hollande ne modifie pas la donne, en dépit de critiques qui se sont élevées à l’encontre des IDEX Un second programme est lancé, c’est le PIA2, le dépôt des dossiers est clos en janvier 2015. Au total, ce PIA2 concerne 7 initiatives d’excellence et 13 I-SITE (initiatives Science-Innovation-Territoires-Économie).

Les résultats commencent à tomber début 2016. Le 22 janvier, une première vague de sélections concernant les universités Bourgogne Franche Comté, Lorraine, Côte d’Azur et Grenoble Alpes. La dotation finale non consommable de chacune des Initiatives sélectionnées au PIA2 sera établie à l’issue des deux vagues au printemps 2017, une fois connus l’ensemble des lauréats ainsi que les décisions résultant de l’évaluation de fin de période probatoire des huit IDEX sélectionnées lors du PIA1.

En ce qui concerne la première vague d’IDEX lancée en 2011, la période probatoire s’est terminée en avril 2016. Le jury a confirmé trois Idex (Bordeaux, Strasbourg, Aix-Marseille), trois autres ont vu leur période probatoire renouvelée (Saclay, Paris Sciences Lettres, Sorbonne universités)

Deux (Toulouse et Sorbonne Paris Cité) ont été rayées de la liste de 2011/2012.

*

*

  3. TABLEAU RECAPITULATIF – BILAN DES IDEX DEPUIS 2011

Les résultats ont été annoncés le 29 avril 2016 pour les universités : sur les huit Initiatives d'excellence, trois sont confirmées définitivement par l'État – Aix-Marseille, Bordeaux, Strasbourg –, trois voient leur période probatoire reconduite (PSL, Sorbonne universités, Saclay) et deux sont stoppées (Toulouse et Sorbonne Paris Cité). Retour sur cette première saison de la compétition des Idex.

. [4]

Initiatives d’excellence PIA 15, 2

Nom

Établissement porteur

Dotation attribuée en 2012

Décision à la fin de la période probatoire

Aix-Marseille Initiative d'excellence : Interdisciplinarité pour l'excellence d'Aix-Marseille (A-M IDEX)

Université d'Aix-Marseille (PRES-EPCS puis université réunifiée)

750 M€

Idex confirmée

Campus Plateau de Saclay (CPS)

Campus Paris‐Saclay (FCS)

950 M€

Période probatoire renouvelée de 18 mois

Initiative d'excellence de l’université de Bordeaux

Université de Bordeaux (PRES-EPCS puis université réunifiée)

700 M€

Idex confirmée

Paris Sciences et Lettres étoile : rendons possible le nécessaire (PSL*)

Paris Sciences et Lettres (PRES-FCS et EPCS dédié)

750 M€

Période probatoire renouvelée de 18 mois

Sorbonne Paris Cité

Sorbonne Paris Cité (PRES-EPCS puis ComUE)

800 M€

Idex interrompue

Sorbonne Universités à Paris pour l'Enseignement et la Recherche (SUPER)

Sorbonne Universités (PRES-FCS)

900 M€

Période probatoire renouvelée de 24 mois

Toulouse initiative d'excellence (UNITI)

Université de Toulouse (PRES-EPCS)

750 M€

Idex interrompue

Université de Strasbourg : par-delà les frontières, l'université de Strasbourg (UNISTRA)

Université de Strasbourg (université réunifiée)

750 M€

Idex confirmée

 

Initiatives d’excellence PIA 2

Nom

Établissement porteur

Université Côte d’Azur Joint, Excellent and Dynamic Initiative (UCAJEDI)

Université Côte d'Azur (Comue)

UGA

Université Grenoble-Alpes (Université réunifiée)

 

Initiatives Science-Innovation-Territoires-Économie

Nom

Établissement porteur

ISITE-BFC

Université Bourgogne - Franche-Comté (Comue)

Lorraine Université d’Excellence (LUE)

Université de Lorraine (Université réunifiée)

 

 

[Source : WIKIPEDIA]

 communiqué commun du CGI et du ministère

 

 

*

***

 4. Documents et annexes [En cours de construction]

*

Annexe 1 : Composition du jury IDEX (2011 et 2015).

Officiellement, la composition du jury IDEX est la même en 2011 et en 2015. Les deux listes ne sont cependant pas identiques, même si des noms reviennent. A noter : si mes informations sont exactes, le jury de 2015 est plus resserré et les représentants de la grande industrie y figurent beaucoup moins.

Programme « Investissements d’avenir » Appel à projets « Initiatives d’Excellence » Edition 2010

*

Liste des membres du Jury

**

<span style="font-family: 'times new roman', times; font-size: medium;


Aucun article